En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
LogoEntete
6 rue Maître Albert
75005 Paris
+33 (1) 55 42 73 73
Entete

Accueil > SAVOIRS > Essais > Actualité, Economie, Société > Rebâtir la France par l'éducation et l'enseignement
Mon Compte
Me Connecter



F.A.Q.

Contact

Rebâtir la France par l'éducation et l'enseignement

Christian Gerondeau

L'artilleur
Format: ePub

Lire un extrait     Extrait long

Prix :
9,99

Ajouter au panier

Si la France va mal aujourd’hui c’est à un système éducatif et
d’enseignement supérieur dépassé qu’elle le doit. Ce que confirment les
résultats du test international PISA pour le secondaire, qui la relèguent
à une déshonorante 25e place du classement mondial.
Il n’y a pourtant là aucune fatalité. Le Québec, État francophone, figure
régulièrement au premier rang mondial de ce même classement. Une
performance ignorée et dont la France pourrait tout à fait s’inspirer.
Mais c’est une toute autre voie que nos responsables ont choisie. Et
la réforme du baccalauréat en cours va dramatiquement aggraver la
situation. Contrairement à la pratique universelle, les mathématiques
y sont devenues une matière optionnelle (au même titre par exemple
que les arts plastiques) contre l’avis de 80 % des Français qui estiment
qu’il devrait s’agir là d’une discipline obligatoire. Les chiffres officiels
montrent l’étendue du désastre : plus de la moitié des titulaires du
baccalauréat de 2021 ne passeront aucune épreuve de mathématiques,
cette proportion approchant même les deux tiers pour les jeunes filles.
S’agissant de l’enseignement supérieur, la formation des sphères
dirigeantes du pays est restée scindée depuis Napoléon 1er en deux
univers qui ne parlent pas la même langue. Du côté des entreprises,
les « grandes écoles d’ingénieurs » où règnent sans partage des
mathématiques excessivement abstraites, sans culture générale
vraiment solide. Et de l’autre côté, celui de la sphère publique, le
règne du verbe et l’ignorance des chiffres dans un monde qu’il est
désormais impossible de comprendre sans les maîtriser.
Aussi étonnant que cela puisse paraître, jamais depuis plus de deux
siècles notre dispositif national d’éducation et d’enseignement supérieur
n’avait fait l’objet d’un examen d’ensemble. C’est à une véritable
révolution qu’invite l’étude sans précédent que produit ici Christian
Gerondeau.

Ceux qui ont été intéressés par Rebâtir la France par l'éducation et l'enseignement ont aussi consulté :